L'amour aurait les mêmes effets que l'alcool sur notre cerveau

Selon une étude britannique, l'hormone de l'amour et du lien social provoque les mêmes actions sur le cerveau que l'alcool.

L'ivresse de l'amour n'est pas qu'une expression, il s'agit d'une réalité scientifique, selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Birmingham. Dans la très sérieuse revue médicaleNeuroscience and Biobehavioral Reviews, ils expliquent que l'ocytocine, l'hormone de l'amour, du plaisir et du lien social, aurait le même effet que l'alcool sur le cerveau.


"Nous avons été frappés par l'incroyable similarité (entre l'ocytocine et l'alcool)", relève le Dr Ian Mitchell, qui a dirigé l'étude. Ces deux substances "ciblent différents récepteurs du cerveau, qui provoque une action commune sur le cerveau".

L’ocytocine augmente les comportements sociaux comme l’altruisme, la générosité et l’empathie et nous rend plus susceptibles d’accorder notre confiance aux autres. Et si certains se donnent du courage en buvant un verre d’alcool, afin de dissiper peur et anxiété, l’ocytocine semble procurer ces mêmes effets et mimerait les effets de l’alcool, soulignent-t-ils.

Mais il peut aussi déclencher des réactions agressives, de la jalousie, du repli sur soi, voire des comportements dangereux, en raison de leur effet désinhibant.

Une dose d’alcool ou d’ocytocine favoriserait donc la détente, la confiance et augmenterait la prise de risque... pour demander un rendez-vous à la personne aimée, par exemple. Mais les chercheurs soulignent d'autres applications plus importantes : l'administration d'ocytocine chez des enfants autistes, par exemple, pourrait permettre de les rendre plus sociable.



 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site