L'Etat ivoirien sur le point de récupérer les puits de pétrole de Pierre Fakhoury

©koaci.com - La nouvelle est encore toute fraiche mais selon nos informations de sources gouvernementales, l'Etat de Côte d'Ivoire serait sur le point de retirer la licence d'exploitation du pétrole attribuée par Laurent Gbagbo à l'homme d'affaire Pierre Fakhoury.

En effet Yam's Petroleum que détient l'homme d'affaire et architecte libanais s’apprêterait , pour des raisons de non conformité avec les normes, capacités techniques et financières et des conditions douteuses d'attribution par l'ancien président Laurent Gbagbo, à voir son activité s'éteindre dans un proche délais par les nouvelles autorités ivoirienne guidées par la transparence et la pérennité d'un secteur jusqu'alors nébuleux. La grande partie des recettes du pétrole ivoirien auraient été détournées à des fins privés sous la houlette du ministre des mines d'alors, Léon Monnet et d'un groupe d'homme d'affaire peu scrupuleux et pour la plupart, étrangers à l'activité pétrolière, tel Pierre Fakhoury.

La tache du nouveau ministre des mines, Adama Tounkara est, selon la volonté d'Alassane Ouattara, est d'assainir un secteur stratégique jusqu'alors opaque mais source de croissance.

Selon les chiffres du ministère des mines et de l’énergie, la prévision de production de pétrole brut pourrait passer de 40 000 à 300 000 d'ici à 5 ans en s'appuyant sur des partenaires solides à qui seront désormais attribués les licences d'exploitation et de forage et de ce fait la gestion des blocs pétroliers.

Si 5 forages ont vu le jour en 10 ans, l'ambition des nouvelles autorités est d'en voir naitre 7 autres mais en l'espace d'une seule année.

Notons par ailleurs qu'une autre dossier guette Pierre Fakhoury, celui du chantier de ce qui devait être le mémorial Felix Houphouet Boigny en face la présidence au plein cœur du plateau. Ce chantier pharaonique, là encore pour des raisons obscures, pourtant entamé en 2008-09 est stoppé depuis près d'un an. Plusieurs dizaine de milliards de Fcfa se seraient envolés. Nous y reviendrons.

Amy, KOACI ABIDJAN, copyright©koaci.com ; 18/08/2011

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site