Election présidentielle ivoirienne : l'analyse d'un journaliste malien

Côte d’Ivoire.  » OUF !  » se sont exclamés de nombreux Ivoiriens et observateurs de la scène politique éburnéenne. Après plusieurs reports, on a eu enfin une date consensuelle des élections et on vient, enfin, d’entrer dans le vif du sujet à travers la campagne présidentielle qui bat son plein dans les quatre coins du pays. Ça y est donc, cette fois-ci, les élections auront bel et bien lieu le 31 octobre prochain.

Cependant, je ne crois pas beaucoup à la liberté des populations de choisir le candidat qu’elles préfèrent. Car une angoisse persiste quant à la personnalité qui prendrait les rennes du pouvoir. Pour que la paix soit durable, n’importe qui ne doit pas être élu président. Beaucoup pensent comme moi que même s’il existait un candidat qui soit le plus valeureux et le plus populaire, son élection entraînerait la Côte d’Ivoire dans une spirale de violences qui pourrait précipiter le pays dans l’enfer. Il faut donc à la Côte d’Ivoire un président par défaut : Laurent Gbagbo. Tout autre choix serait dangereux pour la paix. Car alors, les escadrons de la mort ressusciteront, les  » patriotes  » reprendront la rue et les milices ethniques foisonneront partout dans le pays. Gbagbo ne dit-il pas à qui veut l’entendre qu’il n’a pas eu le temps de gouverner en dix ans à cause des complots des « ennemis de la Côte d’Ivoire  » ? Ne martèle-t-il pas partout, et avec lui ses soldats conduits par un certain « Général » Blé Goudé, qu’il ne perdra pas ces élections ? La joie de savoir que les élections se tiendront est donc teintée par des doutes, des incertitudes, des angoisses, au point que beaucoup prient Dieu pour que Laurent Gbagbo soit maintenu, non pas parce qu’il est le meilleur, mais pour éviter que ses milices incontrôlées ne sèment le désordre et ne rendent le pays ingouvernable.

Minga Siddick ; Le Challenger du Mali ; octobre 19, 2010

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site