Crise poste-électorale : ADO écrit à la CPI

Le Président ivoirien Alassane a adressé début mai un courrier au Procureur du CPI Moreno O’Campos pour enquêter sur les crimes les plus graves qui ont été perpétrés depuis le 28 Novembre 2010, date du second de l’élection présidentiel en Côte d’Ivoire.

Cette décision est une excellente chose pour la jeune démocratie ivoirienne, mais surtout pour le processus de réconciliation nationale. La CPI est une institution reconnue pour son impartialité et sa crédibilité. Le Président Alassane en saisissant le Procureur du CPI, estime que la justice ivoirienne n’est pas indiquée pour connaître ce genre de crimes. En prenant cette décision, le Président ivoirien est certainement conscient que dans nos démocraties naissantes, l’indépendance et la crédibilité de la justice est problématique. La justice est un instrument de « destruction massive » dont le pouvoir politique se sert pour réduire le champ de la liberté d’expression.

L’organisation actuelle et le fonctionnement de la justice ivoirienne ne garantissent pas l’indépendance dont les juges ont besoin pour rendre des décisions dans la sérénité et en leur âme et conscience sans être l’objet de menaces de sanctions administratives. Le Président Alassane a inscrit dans son programme de société de construire une justice indépendante, impartiale et efficace et d’instaurer de nouvelles relations entre la justice et les justiciables.

Nous sommes impatients de voire jusqu’où le Président de la République, qui sera investi le samedi 21 mai 2011, est capable de mener cette reforme pour que la justice ivoirienne devienne véritablement indépendante, crédible et transparente et au service du peuple.

Eburnie, 20 mai 2011

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site