J’ai enceinté ma belle fille

Cela fait un bon moment que je suis en couple avec Catherine. Elle vit avec sa fille de 18 ans dont le père négligeait la paternité. Catherine et moi avons fini par aménagé ensemble avec sa fille Corinne. Le dimanche soir, ma chérie et moi sommes sortis pour profiter de la soirée. Car nous le faisons rarement à cause du temps qui ne nous le permettait pas.

Le lendemain matin, mon épouse s’est réveillée très tôt pour aller au travail. Elle est infirmière de profession. J’avais particulièrement trop consommé la veille que je me suis attardé au lit. Je suis allé au travail aux environs de 11 heures. Je travaille à mon propre compte donc c’est moi qui gère mon temps. Dans la soirée j’avais un rendez-vous avec une importante personnalité à son domicile. L’homme m’invité à prendre un pot avec lui, chose que je ne pouvais tout même lui refuser. Notre rencontre fut fructueuse pour moi, concluant une bonne affaire qui devait s’exécuter la semaine suivante. J’en ai profité pour consommer assez autant que le partenaire qui maintenait ma compagnie. Mes idées s’étaient dirigées à l’instant sur ma femme, sur qui j’allais déverser toute l’excitation qui m’emplissait. Au moment où je rentrais, il était 20 heures. A peine suis-je arrivé à la maison, que je me suis jeté sur Corinne la croyant mon épouse.

Corinne et sa mère se ressemblent trait pour trait et ont la même taille, mais diffèrent un peu par la forme. Ce qui m’a trompé, c’est qu’il y eu coupure de courant, ainsi donc la maison était parsemée de pénombres. Et il se trouvait que j’étais extrêmement sous l’effet de l’alcool. Je suis mis à embrasser ma belle fille qui, bizarrement ne m’opposait aucune résistance. Je l’ai entraînée dans ma chambre et je lui ai fait l’amour sur le lit conjugal. Elle avait l’air de tirer profit de nos ébats. Je me suis acharné sur son corps tellement mon envie était bien présente. Je pensais que c’était ma conjointe et je suis laissé faire de bonne grâce bien attendu. C’est que j’ai ressenti, c’est l’intimité de ma partenaire d’occasion était plus resserrée. Ça me paraissait bizarre mais sous l’effet de l’alcool, je ne prêtais aucune considération. Après pas mal de prémices faits par ma partenaire et toujours dans état « semi-comateux » j’ai pénétré celle qui guidait mon sexe vers elle. J’ai ainsi fait l’amour à celle que je croyais être ma fiancée. Le lendemain très tôt, je me suis réveillé de mon lit, ne voyant pas ma femme, j’ai demandé à sa fille. Elle me dit que sa mère n’est pas rentrée depuis la veille. Elle a tenté de m’appeler, comme mon portable ne répondait pas, elle a appelé sa fille pour lui dire qu’elle devait faire la garde, assumant l’absence signalée d’une collègue. Elle devait donc rentrer le matin. J’ai été surpris, je me demandais avec qui j’ai fait l’amour la veille. Corinne qui voyait mon regard interrogateur, m’a avoué que c’était elle qui avait profité de la « chose ». J’ai été vraiment interloqué, ne m’étant rendu compte de rien. Le pire, elle me dit qu’elle a apprécié et pris plaisir. Elle m’avoue qu’elle était en fait amoureuse de moi depuis le premier jour qu’elle m’a rencontré mais j’ai préféré sa mère que j’ai rencontrée après. Elle désire qu’on recommence ce genre de chose entre nous à l’absence de sa mère. Elle s’en fou que cela brise le foyer de sa mère. Alors que sa génitrice, elle, l’aime plus qu’elle-même. J’ai regretté de ne pas rentrer, cette soirée-là, à la maison lucide.

De part ce premier contact sexuel, Corinne est tombée, c’était bien évident. Elle me rassure de garder le secret si je ne l’abandonne pas. Elle a tenu à garder la grossesse pour me faire du chantage. Elle fait croire à sa mère que l’auteur de sa grossesse à disparu. Depuis, elle exige que je m’occupe d’elle, trouvant normal d’avoir sa mère comme rival. Je suis contraint à suivre ses caprices tant elle sait mes faiblesses, me montrant sa petite culotte ou laissant trainer ses cuisses pour cela m’excite. Je ne sais comment sortir de ce chantage. Dois-je prendre le risque d’avouer à ma femme ce qui s’est passé sachant que je risquerais de la perdre, me traitant d’avoir plutôt profité de sa fille sciemment. Où dois-je continuer d’entretenir ma relation amoureuse avec les deux et m’arranger à ce que ma femme ne sache jamais le secret ? Je ne suis vraiment pas décidé à me séparer de ma femme et aussi à laisser Corinne dans cette grossesse car je reconnais que tout est de ma faute. Je dois payer pour ça.

 

Source : Tulipe Rose

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site