Politique nationale / Précampagne électorale - Le grand déballage de Bédié

Publié le mercredi 13 octobre 2010   |  L'intelligent d'Abidjan



Tournée
© Le Nouveau Réveil par Dr
Mardi 12 octobre 2010. Man

Bien que n’étant pas officiellement lancée, la campagne électorale bat son plein. Après les tournées de Gbagbo et Ouattara dans le nord de la Côte d’Ivoire, ce fut au tour du dinosaure du parti cinquantenaire, de communier avec les militants et sympathisants du Pdci-Rda de l’Ouest du pays.

Duékoué, Toulepleu, Bloléquin puis Guiglo. A chacune des étapes de sa tournée dans le moyen-Cavally, Henry Konan Bédié et le Pdci-Rda ont drainé du beau monde derrière eux. Ce qui augure de la bonne santé du parti de Félix Houphouët Boigny. Si le Sphinx de Daoukro croit en sa victoire, il reste cependant l’un des rares ‘’supers candidats’’ à envisager un second tour. «Nous l’avons dit et redit, notre campagne est déjà faite par les refondateurs eux-mêmes… ( ) Au cours des quelques jours qui nous séparent de la date du 1er tour, votre tâche essentielle devra consister à apprendre à voter», a dit Bédié. Et de poursuivre en disant aux militants du Pdci, « tout doit être mis en œuvre pour que, chacun d’entre vous, militante et militant, sache poser les actes qu’il faut, c’est-à-dire, cocher la case prévue au titre du candidat du Pdci-Rda et bien entendu, mettre le bulletin dans l’urne », a-t-il avoué. Pour lui, son élection à la tête du pays ne souffre d’aucun doute. C’est à juste titre que l’interview à lui accordée par l’hebdomadaire Jeune Afrique (No 2596, en kiosque du 10 au 16 octobre), est évocateur. « Cette fois-ci, c’est la bonne », s’est-il exprimé. Un mandat qu’il qualifie, selon toujours le même hebdomadaire, de ‘’seul et dernier’’, vu son âge. Mais à en croire l’héritier de Félix Houphouët Boigny, les médias d’Etat font la part belle au Front populaire ivoirien (Fpi). «Nous sommes ostracisés par les médias d’Etat qui veulent ignorer notre existence et ne couvrent que les activités du clan présidentiel et de la galaxie patriotique», a-t-il déploré. Toutefois, pour l’époux de Bomo Henriette, il n’y a pas péril en la demeure, surtout que ‘’la gestion catastrophique des affaires de l’Etat par le règne de la refondation lui est favorable’’. «La pauvreté s’est installée partout et l’espérance de vie est la plus basse de toute l’Afrique de l’Ouest. L’Etat n’existe plus, puisque le pays est divisé en deux, malgré tous les efforts que l’on tente ça et là », a-t-il soutenu. Des piques, HKB en a envoyé plein aux refondateurs. «Vous savez que les refondateurs ont passé leur temps pendant ces dix dernières années, à remplir leurs poches, à piller le pays, à tuer impunément, bref, à détruire ce beau pays, fruit du travail de nos vaillantes populations », a dit le candidat du Pdci-Rda. Qui a conclu son propos en ces termes : « Vous convenez avec moi que cela ne peut perdurer ». Face à tout ce grabuge, l’ex Président de la République de Côte d’Ivoire entend, une fois au pouvoir, assurer la sécurité des Ivoiriens, les réconcilier, tout en veillant à la reprise de la croissance et au retour des investisseurs. Autant d’arguments qui ont fait dire aux populations du Moyen-Cavally, que leur hôte sera reconduit.

A.Dedi

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site