Division au Pit, démission de Wodié - Le secrétaire général explique

Parti

Le Parti ivoirien des travailleurs (Pit) est enclin, depuis quelques jours, à une division interne quant au choix à opérer face aux deux camps (Lmp et Rhdp) qui doivent s’affronter le 28 novembre 2010 lors du second tour de la présidentielle. Son président, Francis Vanga Wodié, a même rendu le tablier. Joint par téléphone, hier nuit, François Kouablan, le secrétaire général du Pit a donné sa version des faits. ‘’Je suis secrétaire général nommé par le président et investi par le congrès du 14 au 15 août 2004. Nous avons eu, le mardi 7 novembre 2010, une réunion du bureau du comité central présidé par le président du parti, par rapport aux élections. Je précise que les deux candidats avaient déjà pris contact avec nous, dans le cadre d’un soutien au second tour de la présidentielle. Il était donc question d’opérer un choix. De 16h à 23h, nous avons débattu de la question et il était convenu d’une
déclaration du Pit pour donner la position de vote. Malheureusement, cela n’a pu se faire. Le jeudi 11 novembre, on a demandé aux journalistes venus aux nouvelles, de revenir, hier pour la déclaration. Nous nous sommes donc réunis, hier matin. Le conseil n’a pas pu aboutir à une unanimité. C’est ainsi que nous sommes passés au vote pour départager ceux qui souhaitaient que le Pit soutienne le candidat de la majorité (Lmp), Laurent Gbagbo, et ceux qui avaient choisi le candidat du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), Ouattara Alassane. La majorité s’est dégagée : 37 voix pour le Rhdp, 23 voix pour Lmp et 11 voix neutres. De façon démocratique, le choix avait été porté sur le candidat du Rhdp. Une déclaration a été produite et devrait être lu par le secrétaire général qui est porte-parole du comité central. Nous avons donc été enrégistré par la radio et la télévision nationales
aux environs de midi. Dans notre déclaration, nous appelons les militants du parti à soutenir le candidat du Rhdp. Vers 15h, j’apprends que le groupe qui a été battu, se réunit. A notre surprise, c’est la déclaration des dissidents qui est diffusée à la télévision. Notre télé et notre radio, n’ont pas fait écho de ma déclaration. Concernant la démission de Wodié, elle s’est passée de la façon suivante : A la fin de la réunion du comité central, le président a fait la synthèse. Il a relevé un certain nombre d’éléments ajoutés aux résultats négatifs du scrutin dernier. Il a donc décidé de gérer les conséquences de la défaite. Aussi, a-t-il présenté verbalement sa démission pour que le comité l’examine, comme le veut les textes. Mme Angèle Gnonsoa qui est la vice-présidente, a sauté sur l’occasion pour s’autoproclamer intérimaire. Toute chose qui n’est prévu nulle part dans nos textes’’, a
expliqué François Kouablan. Interrogé sur ce que les partisans du choix du Rhdp, entendent faire, le secrétaire général du Pit a indiqué qu’ils saisiront les instances du parti pour régler la situation. ‘’Ce qu’il faut retenir, a-t-il conclu, c’est que c’est une minorité qui a été battue’’.
BAMBA Idrissa

Publié le samedi 13 novembre 2010   |  Soir Info



Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site