ADO Campagne - ADO répond à Gbagbo: « tu ne connais rien à l`économie... »

Le leader du Rdr, le candidat Alassane Ouattara, a ouvert sa campagne électorale par un message à la nation ivoirienne, hier vendredi 15 octobre 2010 à l`hôtel du Golf de Cocody Riviera. Juste en marge de son message, il a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a répondu à son adversaire de La majorité présidentielle (Lmp), le candidat Laurent Gbagbo. Celui-ci, pendant ses tournées, qualifie de « mensonge » le programme de gouvernement de Ouattara. « Gbagbo n`a rien compris. Je crois qu`il ne sait vraiment rien à l`économie. Je n`ai jamais dit que j`allais brader les richesses de la Côte d`Ivoire, encore moins l`endetter. Peut-être que ses conseillers l`ont mal conseillé. La précision gêne certains. Peut-être qu`ils ne savent pas calculer », a déclaré ADO. Qui n`a pas manqué de rappeler d`où il tirera de l`argent pour soutenir son ambitieux programme. Une fois élu, pour le développement de la Côte d`Ivoire, le Dr Alassane Ouattara compte « s`appuyer, entre autres, sur les ressources énergétiques et minières non inscrites au budget national, les investissements privés, la gestion saine des ressources de l`État, la reforme de la justice pour attirer les investisseurs ». Il dit compter également sur la coopération bilatérale et multilatérale ainsi que l`achèvement du programme Ppte pour renflouer les caisses de l`État, ajouté à cela la réduction du train de vie de l`État. Il a fustigé la gestion du pouvoir par le chef de l`État et promis qu`une fois aux affaires, il concertera régulièrement ses ministres pour évacuer les problèmes. Aux yeux du leader du Rdr, Gbagbo n`a que des projets alors qu`on ne se nourrit pas de papier. « Les papiers ne créent pas d`emploi. C`est bon pour les architectes », a-t-il ironisé. Quant aux accusations du camp présidentiel tendant à le faire passer pour le candidat de l`étranger, ADO a souhaité qu`on demande à Gbagbo celui qui utilise des structures françaises pour bâtir sa stratégie de communication. Il a révélé que pour cette élection, Laurent Gbagbo s`est appuyé sur le groupe français Euro Rsg dont les prestations coûtent très cher. Certains employés de ce groupe, a-t-il indiqué, viennent conseiller le chef de l`État, aux frais du contribuable ivoirien, ce qu`il trouve anormal. Alors que lui, ADO, s`appuie sur des structures ivoiriennes. « On parle de souveraineté et on fait venir 10 personnes par mois pour se faire conseiller. Nous n`avons pas de problème d`indépendance, mais de gestion. Pour ma part, je me sens libre. Je suis persuadé que je vais gagner », a-t-il déclaré à la presse, avant de démonter les sondages réalisés par la structure française Sofres. Selon ADO, à l`issue d`un sondage réalisé par ses services, il est ressorti que le président Gbagbo ne passera pas le premier tour. « Même s`il utilise l`argent du trésor pour placarder les affiches partout, il sera battu. Il ne sera pas au deuxième tour. C`est une question que nous ne nous posons même pas », a ajouté le candidat des Républicains.

Y.DOUMBIA

Publié le samedi 16 octobre 2010   |  L'Inter

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site